E-commerce alimentaire 2021 :
une tendance qui se consolide

Avec la crise sanitaire du covid-19, le e-commerce alimentaire a connu un boom mondial surprenant toutes les prédictions des experts. Les chiffres dévoilés par NielsenIQ, en partenariat avec la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), dressent le bilan d’une année 2020 record et annoncent une tendance qui se poursuit en 2021. 

 

Une année record en 2020

Le 17 mars 2020 sonnait le début du premier confinement, qui allait brutalement limiter les déplacements des Français. A mesure des restrictions successives, le e-commerce alimentaire est rapidement devenu une évidence. A la fois pratiques et sécurisées, les commandes de produits alimentaires par internet ont connu une croissance exponentielle.

Le e-commerce alimentaire en 2020 :

  • Un marché qui représente 65 milliards d'euros en 2020 soit + de 65% d'augmentation par rapport à 2019

  • La part de marché en ligne est passée à 7,8% en 2020 vs 5,8% en 2019.

  • + de 50% de nouveaux adeptes soit 2,4 millions d'e-acheteurs supplémentaires par rapport à 2019

 

Des nouveaux profils de e-acheteurs 
Le e-commerce alimentaire a particulièrement séduit deux nouveaux profils de consommateur : les seniors et les télétravailleurs. Pour cause, les seniors ont trouvé dans le e-commerce alimentaire un moyen de se prémunir des risques liés à la crise sanitaire. Les télétravailleurs, quant à eux, disposaient de facilités pour réceptionner leur commande. 

Des circuits de distribution protéiforme 
Pour récupérer leurs produits, les français font très majoritairement le choix du drive proposé par les grandes enseignes. Ce circuit de distribution concentre 90% des ventes en ligne de produits alimentaires. Dans le même temps, d’autres circuits sont particulièrement dynamiques avec notamment le drive piéton (+211% vs 2019) et la livraison à domicile (+45% vs 2019) montrant une diversification des canaux de distribution des français. 

 

Une tendance qui se poursuit en 2021 

Le e-commerce alimentaire a donc fait un bon dans le temps. Cette progression des ventes a permis au secteur de prendre 4 à 5 ans d'avance sur les prédictions d’experts. Une avance qui se confirme ,avec en 2021, une augmentation des ventes de 13% par rapport à 2020 atteignant 9% des parts de marché. 

L’enjeu est désormais pour les e-commerçants de fidéliser leurs clients, notamment les seniors et télétravailleurs. Selon Daniel Ducrocq, “ les distributeurs vont devoir convaincre ces nouveaux clients pour que le clic devienne une nouvelle habitude d’achat. Que ce soit pour les familles, seniors ou télétravailleurs, maintien du lien et qualité de l’expérience client vont être décisifs, plus que jamais !”
 

Contactez-nous