Frais de port e-commerce : quelle solution adopter ?

  1. Accueil
  2. >
  3. Notre blog
  4. >
  5. Frais de port e-commerce

La fixation des frais de port e-commerce constitue un point crucial dans la vente de marchandise en ligne. Le montant de ces frais doit être calculé avec le plus grand soin pour satisfaire l'ensemble des parties. D'une part les e-acheteurs, qui sont très sensibles aux tarifs de livraison et peuvent déclencher un achat en fonction de ce montant. D’autre part, les e-commerçants, qui cherchent à rester compétitifs tout en étant rentables.

 

Comment calculer ses frais de port e-commerce ?

Pour fixer leurs frais de port, les e-commerçants doivent prendre en compte plusieurs paramètres :

·    Le coût de l’emballage (à ne pas négliger, surtout pour un envoi de colis fragile)

·   La préparation de la commande passée (le temps que cela prend et parfois la main d’œuvre nécessaire)

·   Les frais d’expédition : en fonction des zones de livraison (les coûts ne sont pas les mêmes pour la livraison en France et pour l’international par exemple), du délai de livraison (livraison express ou non), et des différents modes de livraison (livraison à domicile ou en point de retrait).

L’idée est de calculer sa marge bénéficiaire hors frais de transport pour un panier situé dans différentes tranches de tarifs puis d’ajouter les frais de port et de simuler sa marge globale mensuelle. À savoir que pour un e-commerce débutant, il vaut mieux limiter les risques.

L’idée est de calculer sa marge bénéficiaire hors frais de transport pour un panier situé dans différentes tranches de tarifs puis d’ajouter les frais de port et de simuler sa marge globale mensuelle. À savoir que pour un e-commerce débutant, il vaut mieux limiter les risques.

Augmenter le coût du produit et/ou opter pour des frais de transport fixe

Face à concurrence de sites bien implantés, on peut toujours envisager de proposer des frais de port gratuits : un argument commercial majeur et un très bon outil de fidélisation. Mais c’est aussi un coût pour le e-commerçant (quelqu’un doit bien payer les frais) et donc un frein pour sa rentabilité. Ainsi, cette solution n’est pas envisageable pour la plupart des e-commerces, notamment lors du lancement. Or le but de tout vendeur est d’attirer le plus de clients possibles et de les fidéliser. Alors quelles sont les solutions possibles, en matière de frais de port, sans se mettre en péril financièrement ?

  • Augmenter le coût facial du produit

Quand il existe un magasin, il s’agit de différencier le prix magasin du prix vente en ligne (plus élevé). Pour les pure players, c’est-à-dire les commerces qui existent uniquement en ligne, le coût initial du produit est directement augmenté. Ce cas de figure est beaucoup plus simple lorsqu’il est question de produits uniques (vendus par des producteurs notamment). Un storytelling autour de ces produits pour mettre en avant leurs qualités et/ou leur rareté permet de justifier facilement cet ajustement du prix de vente. Dans tous les cas, l’augmentation du prix du produit permet de proposer parallèlement une livraison « réduite » par tranche de prix (ou par tranche de poids).

 

  • Proposer un forfait de transport fixe avec comme objectif d’augmenter le panier moyen des clients
     

Ces derniers auront tendance à plus commander pour amortir le coût du port. Pour ce faire : définir un poids moyen colis et appliquer ce coût pour l'ensemble des clients. Le risque est de ne pas satisfaire ceux qui commandent peu d’articles et régulièrement (ils auront à chaque fois à payer des frais de port qui ne sont pas négligeables). Une alternative consiste à proposer ses services via d'autres canaux de vente pour les envois de petites commandes –  une bonne solution quand on se lance.

 

  • Augmenter le coût du produit et proposer un forfait dégressif par tranches
     

Cela signifie utiliser les deux solutions précédentes à la fois . L’objectif est de réduire les frais de livraison en ayant des paniers moyens élevés.  Il s’agit là sans doute de la solution la plus juste pour les deux parties.Outre ces solutions « de fond », on peut aussi mettre en place des variantes ponctuelles qui se voudront attractives. Il est par exemple possible de réduire les frais de port ou même de les offrir au bout d’un certain nombre de commandes, ou un jour donné dans l’année, ou encore lorsque les produits sont commandés lors d’une occasion particulière.

Chaque stratégie a ses bénéfices mais aussi ses limites, l’idée étant de mettre en place quelque chose qui satisfasse le mieux les deux parties et qui ne fasse pas perdre d’argent au e-commerçant.

 

👉 Chronofresh accompagne spécifiquement les e-commerçants alimentaires à travers des services de transport frigorifique différenciants.