Le transport frigorifique par la route : définition et réglementation

Le transport par la route de denrées alimentaires

Le transport routier, opéré grâce à des camions ou des véhicules utilitaires légers, est le mode de transport terrestre le plus plébiscité en France pour les produits alimentaires, quels qu’ils soient. Sa croissance se poursuit d’année en année. Intégré dans la chaîne logistique, il est souvent lié, comme c’est le cas chez Chronofresh, à des prestations de stockage, de manutention ou encore de conditionnement.

La route : un mode de transport aux avantages multiples

Tous les types d’aliments sont concernés par le transport routier : des céréales, facilement conservables, à la viande et au poisson, bien plus fragiles, en passant par les plats surgelés et autres glaces dont le déplacement doit être opéré sous température dirigée pour que la chaîne du froid ne soit pas rompue. Il s’agit là également d’un mode de transport économique (beaucoup moins cher que l’avion pour les destinations lointaines, notamment), relativement rapide sur des distances moyennes, et surtout très souple. Chronofresh, par exemple, assure une livraison porte-à-porte dès le lendemain partout en France et en 2 à 6 jours vers 28 pays Européen. À noter que le transport routier est souvent nécessaire en complément d’autres moyens de locomotion : si un produit est livré dans un port par bateau, un camion doit ensuite l’acheminer vers sa destination finale.
Ces points forts poussent de nombreux commerçants, grossistes et autres industries à utiliser le réseau routier pour le transport de leurs denrées. On peut souligner, néanmoins, que cette solution n’est pas complètement exempte d’inconvénients : d’une part, la fluidité du trafic routier peut avoir une incidence sur le délai de livraison.

D’autre part, on peut évoquer l’impact environnemental – certes moins conséquent que celui du transport aérien – lié à l’utilisation répétée de véhicules généralement polluants. C'est la raison pour laquelle Chronofresh s'est engagée à développer une flotte à faibles émissions pour la livraison de produits secs vers la France et à travers toute l'Europe. De plus, l'ensemble des livraisons sont optimisées pour maximiser le taux de remplissage des camions et ainsi éviter le transport "à vide".

 

Transporter des produits frais par la route : une logistique fine       

Le respect de la chaîne du froid est un des éléments clefs permettant de garantir la sécurité des denrées alimentaires et notamment de prévenir toute contamination ou prolifération microbienne. C’est pourquoi les produits frais et surgelés doivent en permanence être maintenus à température spécifique. Un accord très strict, l’ATP, signé en 1970, établit la façon dont il faut transporter les denrées périssables et décrit les conditions à remplir par les véhicules ainsi que les procédures de contrôle nécessaires. Le recours à des équipements adaptés, comme c’est le cas en entrepôt, est impératif. Chronofresh utilise des chambres froides, des véhicules frigorifiques et des caisses isothermes certifiés ATP, tous équipés de capteurs de température (avec alertes systématiques en cas de problème) et a mis en place un Plan de Maîtrise Sanitaire. L'acheminement et la livraison s'effectue dans le strict respect de la chaîne du froid entre 0-4° pour les produits frais et jusqu'à -18° pour les produits surgelés.
Dans tous les cas, la responsabilité du transporteur est engagée car il est soumis à une obligation de résultat (et le risque encouru en cas de manquement aux règles est conséquent puisqu’il engage la santé, voire même la vie, d’une multitude de consommateurs).

 

Choisir son prestataire pour le transport routier de marchandise

Le choix d’un transporteur s’effectue avant tout en fonction de ses besoins en transport frigorifique par la route : 

  • le type de marchandises (sachant que certaines entreprises comme Chronofresh prennent en charge aussi bien le sec que les produits frais et surgelés) ;

  • le lieu de destination ;

  • le délai de livraison (a-t-on besoin d’un transport express ?) ;

  • la façon dont on veut procéder pour cet acheminement (souhaite-t-on faire appel à un service de transport mutualisé ? À un transport dédié à son activité ?)
    ou encore le besoin ou non d’avoir recours à un autre service logistique. 

Le choix du prestataire dépend aussi souvent du secteur d’activité (grossiste, e-commerce, producteur, etc.) et du degré de sécurité et/ou de traçabilité nécessaires. 

Contactez-nous